samedi 12 mai 2018

La fille de Maggie


Titre : La fille de Maggie
Auteur : Joanna Goodman
Genre littéraire : Littérature Contemporaine
Année de parution : 2018
Éditeur  : Guy Saint-Jean
ISBN : 978-2897584719
Nombre de pages : 408 pages

Les parents de Maggie, un commerçant anglophone des Cantons de l’Est et son épouse francophone, ont des ambitions pour leur fille aînée. Qu’elle s’amourache de Gabriel Phénix, un jeune fermier, est donc inacceptable. Qu’elle tombe enceinte à quinze ans? La honte. Sans autre forme de procès, Maggie est forcée de « reprendre le droit chemin » et d’abandonner cette petite Élodie qu’elle adorait avant même de la connaître.
À l’institut psychiatrique où elle se retrouve, Élodie est soumise, comme des milliers d’orphelins de Duplessis, à une existence tragique. Invisible et abandonnée de tous, elle parvient, à force de détermination et de résilience, à endurer les horribles sévices qui lui sont infligés. Enfin libérée à l’âge de dix-sept ans, elle est projetée sans repères dans un monde inconnu et terrifiant.
Au fil des ans, les destinées de Maggie et d’Élodie s’entrecroisent sans se toucher. Maggie, qui a épousé un homme plus convenable, n’a jamais oublié sa fille; aussi, lorsque l’occasion se présente de renouer avec Gabriel, le passé la rattrape brutalement. Elle doit à tout prix retrouver son enfant et laisser éclater l’horrible vérité qui leur a volé, à toutes les deux, la vie qu’elles auraient dû vivre.

Le synopsis dévoile tout... ou presque de l'intrigue. Il n'y a pas de grand suspense à vous couper le souffle. Si tel est votre attente, vous serez déçus. Par contre, si vous cherchez un roman qui vous fera vivre des étincelles en terme d'émotions, je vous le conseille fortement. Pour moi, ce fut un réel feu d'artifice que j'ai ressenti en suivant le parcours de Maggie et d'Élodie!

La fille de Maggie est le récit d'une mère qui ressent un vide immense depuis qu'on lui a enlevé sa fille et qui se promet de tout faire pour la retrouver. C'est également le récit d'une enfant qui aura une enfance extrêmement difficile au sein de l'orphelinat où elle sera envoyée et à plusieurs fois, les événements relatés par Joanna Goodman m'ont fait passer de la tristesse à la colère.

Dès les premières pages, l'auteure nous démontre avec justesse le contexte sociopolitique de l'époque au Québec. Et cela aura un impact majeur sur la vie de Maggie. Cette jeune fille qui doit parler français à la maison, mais dont le père veut qu'elle suive ses études à l'école anglophone, mais surtout, qu'elle se comporte comme une vraie Anglaise. On ressent le déchirement de cette enfant entre ses deux parents. Quelle n'est pas la déception du père de constater que sa fille bien-aimée, sa fleur sauvage, se retrouve enceinte du jeune fermier canadien-français d'à côté!

Une fois que la fille de Maggie, Élodie, lui sera enlevée, et ce, sans qu'elle ait pu la serrer dans ses bras, nous sentons que notre protagoniste ne sera plus jamais la même. Par la suite, l'auteure nous amène également au sein de l'univers d'Élodie. Sous le règne de Duplessis, les religieuses et le gouvernement provincial décident de convertir les orphelinats en hôpitaux psychiatriques afin d'obtenir une subvention du gouvernement fédéral.

... Nous sommes maintenant un hôpital psychiatrique. Il n'y a plus d'orphelinat ni d'orphelins. À partir d'aujourd'hui, vous êtes des malades mentales...

Dès ce jour, les jeunes filles non désirées n'iront plus à l'école et devront travailler. Pour Élodie ce n'est que le début de l'enfer. Les événements relatés par l'auteure sont puissants et troublants. Personnellement, cela m'a bouleversée et fait enrager. Ces passages ne sont pas faciles à lire et je reste avec une panoplie de questions. C'est tellement inconcevable... pour quelle raison fait-on subir de tels sévices à de jeunes enfants? Mon cœur de mère n'arrive pas à comprendre.

Il est difficile de ressortir de ce récit et de pouvoir en dire que ce fut un coup de cœur tellement le récit est sombre. Il m'a chaviré le cœur et je sais qu'il restera gravé dans ma mémoire encore bien longtemps. Un roman vibrant d'émotion qui prouve qu'au-delà de la noirceur, il y a toujours de la lumière qui finit par apparaître là où on s'y attend le moins!

Ma note : 4.5/5

Je tiens à remercier la maison d'édition Guy Saint-Jean pour ce récit bouleversant!



2 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je m'attendais tellement pas à autant de moments émouvants, ce livre m'a prise par surprise!

      Effacer