mercredi 11 octobre 2017

Les chroniques lunaires, tome 1 : Cinder


Titre : Cinder
Auteur : Marissa Meyer
Série : Les chroniques lunaires, tome 1
Genre littéraire : Science-Fiction/Jeunesse
Année de parution : 2016
Éditeur : Pocket
ISBN : 978-2266218177
Nombre de pages : 414 pages

À New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. À seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie — son seul ami —, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune!
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

Quand l'un de vos contes préférés d'enfance est revisité par une auteure de talent... vous ne pouvez faire autrement que de tomber en amour avec le bouquin en question!

Cinder est une jeune mécanicienne, cyborg, mais surtout l'esclave de sa belle-mère Adri. Elle travaille à l'atelier le jour et doit faire tout ce que lui demande sa belle-mère aussitôt arrivée à la maison. Heureusement qu'Iko, l'androïde de la famille, est là pour lui tenir compagnie.

Un jour, un jeune homme se pointe le bout du nez à son atelier pour lui demander de réparer son androïde. Mais quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle constate que ce jeune homme n'est nul autre que le prince Kai. Peut-on vraiment refuser quelque chose au prince? Pourquoi lui avoir demandé à elle, Cinder, de réparer son androïde alors qu'il a les meilleurs mécaniciens à sa disposition au palais?

Depuis quelque temps une pandémie sévit sur Terre. La boulangère vient tout juste d'être mise en quarantaine. Dans la même soirée, ce sera la sœur de Cinder. Est-ce que Cinder serait le lien? Adri, en temps que tuteur légal de Cinder, décide d'envoyer celle-ci comme cobaye afin non seulement de se débarrasser d'elle et d'aider à trouver un antidote au virus, mais aussi pour avoir l'indemnité qui sera allouée à la famille. D'ailleurs, pourquoi Cinder n'est pas affectée par la maladie puisqu'elle fut en contact avec la maladie à deux reprises au cours de la même journée?

Entretemps, Kai semble à bout de nerfs. La reine Levana vient tout juste de lui annoncer qu'elle venait expressément le voir afin de continuer les négociations avec lui alors même que son père vient de mourir. Depuis plus d'un siècle qu'aucun dirigeant de la Lune n'est venu sur la Terre donc pourquoi maintenant? Il le sait trop bien pourquoi... va-t-il être en mesure de lui résister sans déclencher une nouvelle guerre entre la Terre et la Lune ou va-t-il être obligé de l'épouser?

J'ai tellement entendu parler de cette saga que je dois dire que mes attentes étaient assez élevées. Dès les premiers chapitres, j'ai littéralement succombé au charme de Cinder. Il y a un petit quelque chose en elle que j'ai adoré immédiatement. Et plus les pages passaient, et plus j'étais complètement absorbée par le récit. Je me suis mise à soupçonner tout l'entourage du prince. Il semble y avoir tellement de complots derrière cette intrigue!

Malgré la prévisibilité, en raison du fait que l'auteure a revisité l'un de mes contes favoris, soit Cendrillon, il n'en reste pas moins que certains éléments m'ont surprise. Marissa Meyer nous surprend par sa créativité et son originalité. Son écriture est fluide et rythmée. De quoi, rester accroché et ne plus vouloir cesser notre lecture.

Au final, Cinder est un roman addictif, un brin romantique sans tomber dans la mièvrerie et surtout, une fin qui nous donne le goût de poursuivre la saga. Cinder réussira-t-elle à conquérir le cœur de Kai malgré le fait qu'elle soit cyborg? Réussira-t-elle à échapper à la reine Levana? Quel est l'avenir qui l'attend? Et surtout, le prince réussira-t-il à éviter une nouvelle guerre?

Ma note : 4.5/5

1 commentaire:

  1. bizarrement, bien que je n'en entende que du bien, ce livre ne m'attire pas plus que ça. Peut être un jour

    RépondreEffacer